Prologue

Si c’est vivant, il faut s’en occuper.

De base, non ?

Si pour vous, avoir une plante, c’est l’acheter, la poser n’importe ou et l’arroser quand on y pense, alors je pense qu’investir dans des plantes en plastique serait plus rentable. Ils en font, parait il, des bien faites…

plante-en-plastique-sur-lit-de-gravier-t.jpg

0% naturelle 100% increvable

Donc oui, il faut s’en occuper !! Mais il ne faut pas croire que c’est difficile ou que cela prend pleiiiiin de temps.

En résumé et pour être honnête, il vous faudra : Rempoter de temps en temps, en moyenne tout les deux ans, surveiller l’état général de la plante, arroser quand il faut, ramasser les feuilles mortes, convaincre le chat que non ce n’est pas une nouvelle litière et non les feuilles ne se mangent pas.

 

Quelques idées reçus sur les plantes vertes.

  • Les plantes vertes ne sont pas dépolluantes… Ben non ! Décevant hein ? Je comprends. Je vous invite à lire cet article « Des plantes vertes vraiment dépolluantes ? » Donc à moins de vivre dans une immense serre surchargé, vos quelques plantes ne feront pas grand chose pour votre air. Légende urbaine et marketing que vous nous tenez… Cela dit, avoir de nombreuses plantes ou de grandes plantes a une tendance à apporter un peu plus d’humidité dans l’air. Un peu.
  • Une plante ça peut être dangereux. Vous constaterez qu’on ne mange pas toutes les plantes !! Ça par exemple… Certaines sèves et même certaines feuilles ont des degrés plus ou moins élevés de toxicité. Gaffe au chat et gaffe aux enfants. Mais il y a mieux. Avoir une plante à la maison c’est avoir de la terre, de l’humidité sur cette terre ET DONC potentiellement quelques champignons (non pas de gros cèpes en perspectives, désolé ça c’est une autre histoire), des moisissures et certaines bébêtes. Si vous êtes un peu fragile la dessus, il faut vraiment faire attention.
  • Vous pouvez mettre une plante dans votre chambre. EEEET oui ! Encore une légende urbaine.
  • Les plantes n’ont pas forcement besoin de soins quotidien. C’est même plutôt le contraire. Alors bien sur si vous vous lancez dans le bonsaï ou dans certaines plante hyper rare venant de biotopes super compliqués, vas falloir regarder ça tout les jours. Menfin un ficus… ça va. On jette un coup d’œil au substrat une fois par semaine et point.

Bref !

 

Passons au choses sérieuses.

L’achat

 




One thought on “Prologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.